AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Brute épaisse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lothegan

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 15/08/2016

MessageSujet: Brute épaisse   Mer 17 Aoû - 14:51


Brute épaisse
Ft. Lassie


Fallait juste être patient dans le fond ! Son ventre ne cessait de gargouiller depuis deux heures et il n’avait toujours rien trouvé. Patient mon œil oui ! Le Saint Bernard était à bout de nerf. Il s’était fait volé son déjeuner par un foutu rongeur. Pourquoi est-ce qu’il l’avait pas poursuivi ? Bah… Ce truc dégoulinait de partout, c’était écœurant, pourquoi se fatiguer.

Donc ça faisait deux heures qu’Akesham grattait, frappait, balançait tout ce qu’il pouvait pour tomber sur quelque chose de mangeable ! Mais rien. Et à chaque échec, le chien grognait un peu plus, exprimant son mécontentement :

« J’en ai marre… J’ai rien pour moi aujourd’hui. »

Ou peut être que si. Un bruit lui avait fait redressé la tête et il n’attendit même pas de voir ce que c’était pour grogner férocement dessus et ce jeter sur cette chose. Le choc aura été brutal c’était rien de le dire. Non pas qu’il ait eu mal, mais pour celle qui était en dessous c’était peut-être une autre histoire. Un colley… Enfin une, mais honnêtement on s’en balance un peu. Akesham souffla en se rendant compte de sa bêtise et s’écarta :

« T’es définitivement pas un garde manger... Et moi j'suis définitivement pas cannibale. »

S’excuser ? Pourquoi faire ? Il avait faim, c’est tout.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antimimi

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 13/08/2016

MessageSujet: Re: Brute épaisse   Mer 17 Aoû - 15:46


Elle fouinait.
Comme d'habitude, elle furetait de bâtiment en bâtiment, s'infiltrant tantôt dans les maisons, tantôt dans les épiceries du quartier. Les humains avaient dû partir en urgence et n'avaient pratiquement rien emporté avec eux : les placards de leurs habitations recelaient parfois de véritables trésors. Des biscuits par-ci, du pain par-là - il suffisait de déchirer les emballages pour se servir ! Lassie avait appris à ouvrir les portes et les armoires depuis longtemps déjà, et elle venait de trouver une véritable mine d'or. La maison où elle se faufilait était pleine à craquer de nourriture (avariée, irradiée, mais pas encore entièrement dévorée par les rats - et les rats qui s'étaient servis étaient tellement dodus qu'ils représentaient eux-mêmes un repas bien plaisant).

Quand elle avala de quoi calmer sa faim, Lassie sortit de la maison par la porte d'entrée. La tête haute, un sourire satisfait au coin des babines, se tenant bien droite sur ses pattes, la belle oubliait, une fois encore, toute prudence - elle ne prêta donc pas attention à la porte qui grinça sur ses gonds.

Par contre, l'autre l'avait très bien entendue, lui. Et la pauvre Lassie n'eut aucun moyen de le voir venir - elle se retrouva plaquée au sol sans comprendre. Le choc avait été violent et, malgré ses abondants poils qui auraient pu faire coussin, la princesse grimaça de douleur - son dos avait frappé l'asphalte sans aucune forme de douceur. Cependant, elle n'y prêta attention qu'une demi-seconde, le temps de se faire à l'idée qu'elle allait mourir. Elle savait que les animaux du mini zoo de la ville erraient dans les rues en même temps que les chiens - elle pensa immédiatement à un lion, ou peut-être un ours. Quoi d'autre aurait pu la terrasser avec autant de facilité ?

Elle leva les yeux, comme pour toiser d'un ultime air accusateur la bête qui allait la dévorer, mais ne rencontra que le regard bleuté d'un compère canin. Un grand mâle, imposant, fort, et apparemment en assez bonne santé (bien que le facteur santé restait très relatif par les temps qui couraient). Elle en resta coite d'étonnement - le cauchemar venait de se changer en rêve. Elle n'aurait pas pu espérer meilleure surprise : non seulement elle n'allait pas mourir aujourd'hui, mais en plus, qu'est-ce qu'il était beau ! Ça changeait de Baveux !

Elle fut presque déçue de le voir s'écarter. Non pas qu'elle aurait aimé rester sa prisonnière mais... Ahem.

- Si c'est de la nourriture que vous cherchez, je sais où en trouver ! fit-elle de sa voix mielleuse en roulant habilement sur le ventre pour se présenter sous une posture plus noble, plus délicate. Elle avait oublié toute douleur - la virilité du mâle l'ayant balayée très, très loin de ses pensées.

Vous, parce que Lassie adoptait déjà une attitude soumise, montrant par là qu'elle acceptait la dominance de son compère, telle que l'exigeait la loi du plus fort. Mais ne vous méprenez pas ! Si elle acceptait de partager sa cache aux trésors, ce n'était pas par simple bonté de cœur - généreuse, la colley ne l'avait jamais vraiment été...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lothegan

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 15/08/2016

MessageSujet: Re: Brute épaisse   Mer 17 Aoû - 20:43


Brute épaisse
Ft. Lassie



Elle savait où trouver de la bouffe ? Vraiment ? Si aucun son n’était sorti de la gorge du gros chien, c’était son estomac qui lui avait répondu. Il fronça cependant les sourcils. Qu’est ce qu’elle voulait celle là ? Il lui avait presque sauté à la gorge et elle lui proposait de lui apporter à manger.

Oh ça y est ! Il l’avait cogné peut-être trop fort et sa tête avait pris un mauvais coup. La générosité ça existait pas ! Sauf avec les mioches et encore… Il se contenta donc de grogner légèrement et de marmonner :

« J’ai pas besoin d’aide, ça va aller…  »

Accepter l’aide de quelqu’un c’était accepter d’être dépendant ! Et puis quoi encore ? Il avait jamais rien demandé à personne lui. Il était dans la merde, jusqu’au bout et avait clairement la dalle mais de là à sourire et hocher la tête. Mais voilà, son estomac le rappela à l’ordre et c’est clairement mécontent qu’il revint sur ses pas et adressa un regard à la colley :

« Bon d’accord… Je te suis.  »

Ou comment achever sa fierté personnelle en trente seconde. Il se redressa, imposant toute sa carrure à la femelle et l’avertit :

« T’attend pas à ce que je fasse mille remerciements non plus, c’est pas mon genre...  »

Juste dire merci pour le repas et au plaisir de ne jamais te replaquer au sol.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Brute épaisse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Brute épaisse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MINIVILLE ET MA BRUTE
» <@¿@> du 21 mars : noyau de corozo
» Tout apparait en texte brut...
» Carmina en mode Brute!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
mind :: HIROSHIMA'S CURE :: Zone de RP: Kajima-
Sauter vers: